Manifestation du 19 mars

Publié le par Groupe Communiste et Partenaires de Choisy-Le-Roi

Avec son dernier plan de relance Sarkozy confirme qu’il n’entend pas changer le cap de sa politique au service des entreprises du CAC 40.

 

Sa proposition de supprimer la Taxe professionnelle n’est, après le bouclier fiscal, qu’un cadeau de plus aux grandes entreprises. D’un côté seulement, 2 millions de foyers bénéficieront une fois de 12 euros d’exonération fiscale chaque mois. De l’autre le système bancaire financier va toucher 28 milliards d’euros de plus par an sans contrepartie ou garanties pour l’emploi.

 

Seulement 4 milliards sont destinés à l’investissement et jamais il n’est question de remise en cause des orientations prises contre les services et postes d’agents publics. Les 32.000 suppressions de poste d’agents publics de la loi de finances 2009 sont maintenues.

 

La finalité de ce nouveau plan de relance ne sert qu’à réarmer une machine qui, au final, ne fera que relancer la course aux profits et la rentabilité financière conduisant à de nouveaux accès de crise.

 

Le 19 mars nous dirons ça suffit !

 

Halte au pillage des fruits du travail au profit du capital et des actionnaires.

Halte aux mépris des peuples de Guadeloupe, de Martinique de la réunion et de la Métropole.

Halte à cette mécanique qui fabrique des millionnaires et des privilégiers au détriment d’une baisse généralisée du pouvoir d’achat des familles populaires.

 

Le 19 mars, nous exigerons :

 

. Des réformes démocratiques et anti capitalistes qui remettent en cause la spirale du gâchis et de la sphère financière du capital, des réformes qui relancent l’économie du pays.

Pour l’immédiat :

. La suppression du bouclier fiscal,

. La revalorisation du SMIC des petits et des moyens salaires,

. La mise de l’emploi sous protection par un moratoire sur les licenciements,

. La réforme de la taxe professionnelle (et non sa suppression) pour qu’elle taxe les placements financiers et spéculatifs des entreprises à 0,5 % ce qui rapporterait 25 milliards fort utiles aux investissements des collectivités locales, afin qu’elles tirent la relance par les investissements publics.

. L’investissement massif dans les services publics,

. La création d’un pôle public bancaire qui aura pour mission de décider d’un crédit sélectif au service de l’emploi, des salaires de la formation.


Le 19 mars, des millions dans la rue,

pour changer, pour le respect, l’égalité et la dignité

Publié dans Voeux et communiqués

Commenter cet article